Les causes de la dénutrition

La dénutrition désigne les troubles en alimentation dues à l’insuffisance des apports nutritifs. Cette pathologie touche généralement les personnes âgées. Il est vrai que les valeurs nutritives changent en vieillissant. Elle sévit les seniors qu’ils habitent à leur domicile ou dans une maison de retraite et même dans les hôpitaux. On estime entre 450 000 et 700 000 cas en France selon l’UFC Que Choisir 1.

On peut classifier cette pathologie par deux raisons principales

Les facteurs endogènes : 

  • La dénutrition fait généralement suite à une maladie (cancers, maladies infectieuses, une mauvaise santé bucco-dentaire…). Elles sont à l’origine d’une perte d’appétit conséquente.
  • les conséquences d’un alcoolisme ou tabagisme chronique
  • Les pathologies liées à la malabsorption ou mal-indigestion

Les facteurs exogènes

Elles relèvent généralement des problèmes psychiques et sociaux :

  • Sentiment d’isolement
  • Incapacité à préparer soi-même des repas équilibrés et suffisants 
  • Diminution de l’autonomie dans les pratiques de la vie quotidienne
  • Les problèmes de budget qui conduit les seniors à diminuer ses repas

La pathologie de la dénutrition qui sévit les séniors provoquent des conséquences. Ces dernières peuvent être apparentes ou déterminées par des examens cliniques

Les conséquences de la dénutrition chez les seniors

La dénutrition entraîne pour les personnes âgées :

Une perte de poids ou un amaigrissement apparent

Une augmentation de la dépendance qui se traduit par une fatigue généralisée

Une diminution de la défense du système immunitaire

Une diminution de la masse musculaire  et l’ostéoporose qui sont à l’origine des chutes et fractures.  

Comment prévenir la dénutrition ?

La meilleure façon d’éviter cette maladie est la prévention. Pour cela, il faut connaître les apports nutritifs dont le corps a besoin pour un bon fonctionnement.

Réadapter un régime alimentaire

Les personnes âgées rencontres souvent des problèmes de mastication et d’absorption. D’après l’enquête protection santé sociale 2, 40% des seniors de plus de 65 ans ont perdu totalement ou partiellement ses dents. Il est donc nécessaire d’adapter une nouvelle habitude alimentaire 

  • Modifier la texture des repas

En vieillissant, la capacité de mastication diminue. Les textures des repas sont à modifier en fonction des capacités de chaque personne. On peut proposer des textures hachés ou semi-liquides. Les potages sont également vivement conseillés pour les problèmes de déglutitions. Aromatisez les plats en utilisant des épices pour favoriser l’appétit.

  • Adopter le manger-main

Avec l’âge, l’utilisation des couverts peut être fatigante surtout après une maladie. Manger directement à la main aidera à vite retrouver son autonomie. Cela ne signifie pas pour autant de les priver de couvert mais de leur donner libre accès à la nourriture.

Augmenter la fréquence des repas

Pour obtenir une quantité et qualité suffisantes en nourriture, il ne faut pas hésiter à multiplier les encas. L’introduction des protéines peut se prendre pendant les heures du goûter. Un pot de yaourt, du fromage en plus entre les repas sont très efficaces. Mais en dessus de tout, les jeûnes sont interdits. Il faut également éviter les retards des heures de repas ou un petit déjeuner trop en avance. 

Être actif

Afin de maintenir son corps en bonne santé, faire de l’activité sportive est essentielle. On peut faire de la marche en respectant ses limites, sans forcer. Faire des exercices aide à renforcer les muscles et le système immunitaire.

La dénutrition est une pathologie qui peut être évitée. Pour cela, avoir une bonne nutrition en s’adaptant à ses capacités est recommandée. Rester actif, entretenir une relation sociale sont également importants pour garder une bonne santé.

Les causes de la dénutrition

La dénutrition désigne les troubles en alimentation dues à l’insuffisance des apports nutritifs. Cette pathologie touche généralement les personnes âgées. Il est vrai que les

L’alimentation des seniors

Pour une bonne alimentation, il faut considérer les 4 points essentiels. Vos habitudes de manger, la place où vous prenez le repas, le temps que